Mandalay et ses Environs

You are here: Home » Mandalay et ses Environs

MANDALAY

Mandalay est la deuxième plus grande ville du pays après Yangon, fondée en 1857 par le Roi Mindom. Un an plus tard, Mandalay remplacera Amarapura comme capitale. Mandalay est un site culturel majeur par ses nombres monuments historiques tels que le Palais Royal, la pagode Mahamunhi, ou encore la richesse de son artisanat comme la sculpture sur bois, sur marbre et sur bronze, la production des célèbres marionnettes. Mandalay est d’un accès aisé de part sa situation au bord de l’Irrawaddy mais aussi de part sa proximité avec la Chine en faisant un centre économique important pour le pays.

Pagode Mahamuni

C’est l’une des pagodes les plus importantes avec Shwedagon et Kyaiktiyo, construite par le roi Bodawpaya en 1794. Au fil du temps, le Bouddha assis au centre de l’autel a tellement été recouvert d’or par les pèlerins que le pourtour de ses formes en est difficilement reconnaissable. Une coutume cérémoniale veut qu’un moine lave le visage de Bouddha, et même lui brosse les dents chaque matin.

Palais Royal

Le Palais Royal, construit par le roi Mindom en 1897 s’étend sur une superficie de 4 kilomètres carrés au centre de Mandalay. Le palais a été détruit pendant la seconde guerre mondiale et reconstruit avec des matériaux modernes. Selon certains, la rénovation n’a pas été conduite dans le respect de l’architecture originale.

Pagode Kuthodaw

La pagode Kuthodaw contient ce qui est appelé plus souvent le plus grand livre du monde. Ce large complexe construit par le roi Mindom, s’étend sur une superficie de treize acres et contient pas moins de 729 pagodes. Chaque autel renferme une plaque de marbre avec sur chaque face, inscrite une portion des textes sacrés en Pali du Bouddhisme Theravada. Prises toutes ensembles, les plaques contiennent la totalité des textes sacrés pour former le « plus grand livre du monde ». Le travail de sculpture des plaques débuta en Octobre 1860 pour s’achever en Mai 1869.

La colline de Mandalay

Avec ses 236 mètres d’altitude et ses 1726 marches pour y accéder par un escalier couvert, la colline offre un excellent point de vue panoramique sur Mandalay. Les magnifiques « Chinthe » statues mystiques mi Lions, mi Dragons gardent les entrées d’accès et une statue de Bouddha à mi chemin de la colline tend son doigt vers le Palais Royal, le lieu de fondation de Mandalay dictée par la prophétie Bouddhiste selon la croyance Birmane.

MINGUN

Mingun se trouve sur la rive opposée de l’Irrawaddy à environ 10 kilomètres au Nord de Mandalay. La traversée du fleuve prend à peu près une heure, permettant de côtoyer la navigation fluviale et les activités sur les berges du fleuve.

La Pagode Mantara Gyi pagoda, visible depuis l’Irrawaddy est la plus grosse pagode du monde et devait à l’origine s’élever à 150 mètres de hauteur. Apres un violent tremblement de terre intervenu en 1790 au début de sa construction, la pagode ne s’élèvera pas à plus de 50 mètres. Il est possible d’atteindre son sommet avec une vue panoramique sur l’Irrawaddy et sur Mandalay.

Autre particularité, la cloche de Mingun avec une hauteur de 4 mètres et un diamètre de presque 5 mètres. Elle est dite être la plus grande cloche du monde pesant 90 tonnes. La cloche de Mingun a été coulée dans le bronze en 1808.

La pagode de Hsinbyune fut, elle, construite par le roi Bagyidaw, le petit fils de Bodawpaya en 1816 en mémoire à sa femme favorite. L’architecture originale est basée sur celle de la pagode Sulamani posée au sommet du mystique mont Meru, le centre de l’univers selon la croyance Bouddhiste-Hindouiste.

AVA (INWA)

Ava, appelée aussi Inwa dans les environs proches de Mandalay, fut la capitale du royaume de Birmanie pendant prés de 400 ans du 14ème au 18ème siècle. Apres un tremblement de terre survenu en 1838, il ne reste que très peu des vestiges des édifices royaux de l’époque.

Le monastère Maha Aune Mye Bonzan, connu aussi sous le nom de Ok Kyaung construit en 1822, est un spécimen d’une architecture en bois raffinée, propre à la période Konbaung (19éme siècle).

La tour de l’horloge, appelée Nan Myint, haute de 30 mètres fut aussi construite en 1822. Détruite par le tremblement de terre de 1838, elle fut restaurée dans son état d’origine et constitue un bel exemple de l’architecture Birmane du début du 19ème siècle.

La visite de Inwa qui se situe entre l’Irrawaddy et la rivière Myint Nge se fait généralement en calèche, contribuant ainsi au charme du site.

AMARAPURA

Amarapura fut l’une des anciennes capitales du Royaume Birman entre 1783 et 1841. Amarapura est réputé pour la qualité des longyies et de la soie fabriqués dans les nombreux ateliers de tissage du site. Par ailleurs, Amarapura abrite l’un des plus grands monastères du pays, Mahagandayon, fonde en 1914 où résident  et étudient plus de 3000 moines.

Absolument à ne pas manquer, le fameux pont de U Bein, dit être le plus grand pont en teck du monde, long de 1.200 mètres et traversant le lac Taungthaman. Le site fournit l’occasion de photos magnifiques particulièrement aux moments du coucher et du lever du soleil.

Une fois le pont traversé, de l’autre coté du lac se trouve la pagode Kyauktawgyi, construite en 1847 sur le modèle de la pagode Ananda de Bagan. Les entrées montrent des peintures représentant les signes du Zodiac et décrivant des scènes de la vie Birmane quotidienne.

SAGAING

Sagaing, localisée à 20 kilomètres au Sud Ouest de Mandalay sur la rive opposée, est considéré comme un haut lieu monastique et un important centre religieux du pays.

La ville fut capitale du Royaume de Sagaing de 1315 à 1364, un des petits royaumes qui s’érigèrent à la chute de l’empire de Pagan.

La pagode Soon Oo Ponya Shin, perchée sur la plus haute colline de Sagaing offre une vue plongeante sur l’Irrawaddy, et les ponts de Inwa et Sagaing.

La pagode Kaunghmudaw avec un énorme dôme qui culmine à 46 mètres de hauteur, fut construite pour commémorer l’accession d’Inwa au rang de capitale royale de la Birmanie. Les différentes étapes de la construction sont reproduites sur des piliers hauts de 1.50 mètres à la base de la pagode.

MAYMYO (PYIN OO LWIN)

Pyin Oo Lwin ou encore appelée Maymyo,  est une ancienne station climatique britannique localisée à 80 kilomètres de Mandalay. La route sinueuse permet à certains moments du parcours d’admirer les vues plongeantes sur la vallée de Mandalay.

En 1896, quelques années après l’occupation britannique de la Haute-Birmanie, un poste militaire fut installé à Pyin Oo Lwin. Grâce à son climat agréable, celui-ci se transforma progressivement en station d’altitude et devint la capitale estivale de la Birmanie britannique pour échapper à la chaleur et à l’humidité de Yangon. Le nom de la ville fut alors changé en Maymyo, littéralement Ville de May  en birman, d’après le Colonel May, un vétéran de la révolte des Cipayes qui avait été le premier commandant du poste de Pyin U Lwin. Aujourd’hui encore, Pyin U Lwin en a conservé une ambiance qui la distingue des autres villes birmanes. Elle reste aussi une importante base militaire en hébergeant notamment une école qui forme les futurs haut gradés militaires Birmans.

Pyin U Lwin est le principal centre floricole national. Elle est aussi le centre de la récente industrie cafetière birmane, avec de nombreuses parcelles de caféiers reparties aux alentours de Pyin Oo Lwin. La culture de la fraise y est aussi largement rependue.

L’attraction principale de Pyin Oo Lwin réside dans son magnifique Jardin botanique Kandawgyi, édifié par Sir Harcourt Butler, l’un des Gouverneurs de Birmanie au début du XXème siècle. Il renferme notamment une forêt primaire mais aussi une  serre avec une multitude de variété d’orchidées et bien d’autres curiosités botaniques.

La tour de l’horloge (Purcell Tower) construite en 1936 dans le centre ville est dite copier le carillon de la tour Big Ben de Londres.

La Maison Candacraig appelée désormais l’Hȏtel Thiri Myaing,

Rendue célèbre dans le roman de Paul Theroux, « The Great Railway Bazar » , elle fut la guest-house de la « Bombay Burmah Trading Corporation » en 1904.  Elle est un bel exemple de ces jolies demeures à colombages en briques rouges  que l’on peut encore trouver à Maymyo, caractéristiques des édifices coloniaux construits au temps des Anglais.

L’église “All Saints” est une église Anglicane construite en briquettes rouges datant de 1912.

MONYWA

Monywa est une petite ville provinciale à 136 kilomètres au Nord Ouest de Mandalay. C’est un centre de négoces important, notamment avec l’Inde, bien positionné le long de la rivière Chindwin et sur la route de Kalay Myo.

Deux sites d’intérêt de Monywa au delà de la rivière Chindwin sont les fameuses grottes de Po Win Daung et le complexe de Shwe Ba Daung.

Les 492 chambres de Po Win Daung ont été façonnées du 14ème  au 18ème siècle dans la roche calcaire, toutes très étroites pour y accueillir une seule image de Bouddha. Certaines d’entre elles contiennent encore quelques peintures murales.

Les 46 caves de Shwe Ba Taung ont, elles, été taillées verticalement dans la même roche de calcaire durant la période similaire à celles des caves de Po Win Daung. Elles abritent de larges images du Bouddha en positions assise ou couchée. Les entrées aux caves datent de la période coloniale et donnent une touche d’architecture victorienne à l’ensemble du complexe.

A une vingtaine de kilomètres au Nord de Monywa, se situe la pagode de Thanboddhay, dont la construction a débuté en 1939 pour s’achever en 1952. L’architecture peut rappeler celle de Borobodur. La particularité de la pagode de Thanboddhay est de rassembler un nombre impressionnant d’images de Buddhas présentes dans l’édifice avec un total de 582 257 images! A la différence des autres pagodes aux entrées gardées par des « Chinthes », les lions mystiques, celles de Thanboddhay le sont par une paire de magnifiques éléphants blancs, symbole sacré dans la religion bouddhiste.

Le Bouddha de Bodhi Tatung ou encore appelé « 1000 Bouddha » est une autre curiosité. Il se réclame être le plus haut Bouddha du monde, surplombant la campagne environnante de ses 130 mètres de haut.

HSIPAW

Hsipaw est une petite localité dans le Nord de l’Etat Shan, située entre Mandalay et Lashio sur la route de la Chine à environ 135 kilomètres de Maymyo. Hsipaw est une ancienne principauté Shan. Avec une population d’environ 30 000 habitants, Hsipaw, traversée par la rivière Dotthawaddy, est un important centre de production maraicher, melons, ananas, théiers, carottes, choux fleur. Hsipaw offre les charmes d’une petite bourgade provinciale traditionnelle dont les environs offrent de nombreuses possibilités de ballades à pieds dans les villages Shan avoisinants.

Le Viaduc de Goteik

Construit en charpente métallique en 1900, long de 700 mètres, il est le point de passage permettant aux trains de rallier Maymyo après Mandalay à Hsipaw et le nord du Pays. Le passage en train sur cet ouvrage métallique incroyable pour l’époque est une expérience unique, et offre une vue panoramique unique à couper le souffle sur la gorge qu’il traverse.