Rangoun

You are here: Home » Rangoun

RANGOUN (YANGON)

Rangoun doit ses origines à l’ancienne cité Mon, Dagon, il y a 2000 ans. Le nom de Yangon  fut ensuite donné à ce petit port de pèche par le roi Alaunpaya à sa conquête de Royaume Mon de Pegu (Bago) en 1757. Les Britanniques en changèrent le nom en 1886 à l’annexion de la Birmanie et Yangon devint Rangoon.

Malgré les changements récents et la modernisation rapide de la ville, Rangoon, avec une population qui compte presque 6 millions d’habitants, fascine par la richesse de son patrimoine architectural et les diverses origines de sa population. Vous découvrirez le charme des nombreux édifices coloniaux construits au temps de l’empire britannique, aujourd’hui protégés de la démolition et dont beaucoup sont désormais en cours de restauration. Pagodes, églises, temples Hindous, mosquées cohabitent ensemble, Rangoon surprend par la diversité ethnique de sa population où les communautés chinoises et hindoues sont fortement représentées.

Pagode Shwedagon

Dominant le cœur historique de Rangoon de ses 99 mètres de hauteur, et érigée il y a plus de 2500 ans, la Shwedagon est dite héberger dans sa chambre des trésors, huit cheveux de Bouddha. Environ 60 tonnes d’or recouvrent la pagode avec à son sommet tout en haut de son stupa, environ 7000 pierres précieuses, diamants, rubis, saphirs contenus dans son ombrelle (Hti en Birman).

La pagode Shwedagon est sans conteste le monument religieux le plus important et le plus vénéré du pays et l’on est saisi par la ferveur religieuse et la sensation de paix et de tranquillité que procure l’atmosphère mystique de la pagode.

A l’heure du coucher du Soleil, la Pagode s’éclairant peu à peu à la tombée de la nuit offre un spectacle unique et fascinant. L’univers scintillant des lieux plonge dans une quiétude apaisante en contradiction avec l’activité effrénée du centre de Yangon.

La Pagode Sulé

La Pagode Sulé est construite au cœur de ville et se tient désormais au centre d’un grand rond point. Elle fut probablement construite par les rois Mon au cours du 14ème siècle.

Le Parc Mahabandoola

Proche de la Pagode Sulé, se tient le jardin Mahabandoola avec en son centre l’obélisque de l’Indépendance obtenue en 1948.

La Pagode Bothataung

La pagode Bothataung se situe sur les bords de rivière. Elle fut totalement détruite au cours de la seconde guerre mondiale puis une réplique reconstruite avec la particularité d’accéder au centre même du stupa par un corridor en  spirale  permettant d’atteindre la chambre où sont conservées de précieuses reliques. Les couloirs d’accès sont recouverts de mosaïques de glasses.

Pagode Kyauktagyi

Le Bouddha couché de Kyauktagyi est une impressionnante statue de 70 mètres de long montrant Bouddha dans une position au repos. En face de Kyauktagyi, se tient la Pagode Ngatagyi avec un Bouddha tout aussi impressionnant mais en position assise. Le Bouddha est orné à l’arrière par une pièce de bois finement sculptée remarquable. Dans l’enceinte de la Pagode se trouve des monastères à l’architecture du 19ème et début du 20ème siècle en très bon état de conservation.

Cathédrale Sainte Marie

La cathédrale catholique de Saint Marie est la plus grande construite au Myanmar en 1899 par l’architecte Hollandais Joe Cuypers. L’intérieur de la cathédrale conserve toujours certains éléments décoratifs d’époque mais les vitraux ont malheureusement été endommagés pendant le cyclone Nargis.

Bâtiments coloniaux

Le centre ville renferme quelques exemples somptueux d’édifices coloniaux mélangeant les styles architecturaux dont certains abritent les principales administrations de la ville comme l’hôtel de ville. La meilleure façon d’en voir un certain nombre d’entre eux est de marcher le long de Strand Road et dans la rue Pasodan.

Les Marchés de Yangon

Une des attractions à ne pas manquer à Yangon est celle de ses nombreux marchés. Le plus célèbre d’entre eux est le fameux marché Scott ou Bogyoke (fermé les Lundis et jours de fête). Le marché couvert construit en 1926 fut rebaptisé à l’indépendance en 1948 en l’honneur de Bogyoke Aung San. Le marché abrite de nombreuses échoppes et il est réputé pour ses nombreux bijoutiers, mais aussi pour les tissus et tailleurs. De nombreux vendeurs d’artisanat proposent des articles en laques, marionnettes, peintures d’artistes locaux et autres souvenirs.

Le marché aux épices de Konzedan, coloré, aux odeurs entremêlées de Safran et Coriandre présents dans tous les plats Indiens mérite aussi le détour.

Le temps d’une petite marche entre les rues Latha et Lanmadaw, permet de découvrir le marché de nuit du quartier chinois. Il regorge d’activité avec sa multitude d’échoppes colorées proposant fruits, légumes et autres petits restaurants de rues.

Un autre marché digne d’intérêt est celui de Hledan dans le district de Kamayut au Nord du centre-ville. C’est un marché de fruits et légumes couvert où les petites étales propres et colorées sont alignées les unes aux cotés des autres.

Les lacs de Yangon

Yangon s’est développé autour deux lacs, Kandawgyi et Inya. Les bords du lac Kandawgyi sont  propices à une petite marche sur le pont en bois qui s’étire le long d’une rive du lac. Il permet d’accéder à un point de vue de toute beauté sur la Pagode Shwedagon mais aussi sur la barge Royale Karaweik qui repose majestueusement sur le lac.

Les quais de Rangoun

Les quais le long de la rivière de Rangoon offrent le spectacle de l’activité de chargement et déchargement continu des marchandises échangées avec le Delta de l’Irrawaddy ou le nord du pays. Les quais sont aussi le lieu où les Yangonites prennent chaque jour le ferry pour rejoindre Dalla, sur la rive opposée.